GuideGuide
Jeux des aînés de l'Acadie 2014
Destination RestigoucheDestination Restigouche
Festival Western de Saint-QuentinFestival Western de Saint-Quentin
FaceBookFaceBook
 

Historique et origine du nom

 

Historique

En 1897, la Restigouche and Western Railway Company décidait de construire un chemin de fer qui relierait Campbellton à Saint-Léonard. À mesure que les travaux avançaient, les ouvriers de la voie ferrée s'enfonçaient dans la forêt. En 1909, ils étaient rendus au Five Finger et Simon Gallant, un acadien travaillant comme forgeron, décida d'installer sa famille près d'un ruisseau où il avait trouvé sa vache. Au même moment, plusieurs familles québécoises laissaient leur paroisse pour aller s'établir aux États-Unis ou dans l'Ouest canadien et les autorités voyaient avec inquiétude diminuer la population de leur province. Mgr Joseph Arthur Melanson, le plus grand colonisateur et missionnaire de la paroisse de Saint-Quentin, appelée à l'origine Anderson Siding, lança alors un vaste projet de colonisation. Il valorisa la carrière d'agriculteur et invita les familles acadiennes et québécoises à venir s'installer dans le comté de Restigouche, le long de la voie ferrée; là où les terres, en plus d'être fertiles, étaient voisines du Québec et du Madawaska.

C'est ainsi qu'Anderson Siding fut fondé en 1910 et que la première messe fut célébrée dans la cabane de bois rond de Simon Gallant. Les origines de la paroisse d'Anderson Siding étant à la fois québécoises et acadiennes et la population étant francophone à 99%, le village se devait de porter un nom qui le caractérisait. Ainsi, en 1919, le nom d'Anderson Siding fut changé à Saint-Quentin en souvenir de la victoire canadienne qui fut remportée sur les allemands Bataille de la Somme à Saint-Quentin, France, lors de la Première Guerre Mondiale.

La première chapelle de la paroisse fut construite en 1911, le bureau de poste en 1912, la première école en 1913, l'église en 1918 et l'hôpital Hotel-Dieu-St-Joseph en 1947. Au début, les colons ne vivaient que de l'agriculture et de la forêt. Toutefois, au long des années, le village s'agrandit et la qualité et la diversité des commerces et services évoluèrent, égalant ainsi ceux des petites villes du Nouveau-Brunswick. C'est pourquoi Saint-Quentin fut incorporé comme district en 1947, comme village en 1966 et fut proclamé Ville en 1992. Considérée comme une ville dynamique et en pleine expansion, Saint-Quentin compte aujourd'hui près de 4000 individus et sa population, française à 99.9%, s'efforce toujours de poursuivre le travail entrepris par ses premiers colons.

Merci à M. Gallant et Mgr Melanson!

 

1919 - Incendie de la maison Chouinard

Hiver 1911-1912 Anderson Siding

Rue principale

 

Origine du nom

Pour nous permettre de mieux comprendre l'origine du nom qui fut donné au village, il est important de connaître les événements survenus à Saint-Quentin, France, dans le cadre du Conflit Mondial 1914-1918.

BATAILLE DE LA SOMME...QUELQUES DONNÉES :
Lorsque la Grande-Bretagne s'engagea elle aussi dans la Première Guerre Mondiale qui opposait la France à l'Allemagne, le gouvernement canadien, sous le Ministre Sir Robert Borden, décida d'envoyer l'aide des Canadiens qui durent alors subir un entraînement intense en Angleterre. Reconnus pour leur robustesse, leur courage et leur vaillance, les soldats canadiens maintinrent cette réputation grâce à l'éclatante victoire qu'ils remportèrent à Saint-Quentin, France. Au cours de cette bataille (bataille de la Somme), qui se déroula du 1er juillet au 19 novembre 1916, près de 400 000 soldats britanniques périrent, dont de nombreux canadiens, 200 000 soldats français et 300 000 soldats allemands.

RÉPERCUSSION DE LA GUERRE AU VILLAGE DE ANDERSON SIDING :
Dès qu'on apprit la fin de la guerre en 1918, ce fut une période de grande réjouissance au village. L'Armistice signé le 11 novembre 1918 constitua une immense bénédiction pour les habitants. Cette joie de la paix enfin retrouvée fut grandement célébrée en compagnie des militaires présents. Selon les dires des témoins encore vivants aujourd'hui, c'est un peu après cet événement que les autorités locales songèrent à changer le nom de leur communauté. Les principales raisons qui motivèrent le changement du premier patronyme du village furent, d'une part, que le lieu était à 99% francophone, et se devait de porter un nom qui le représentait. D'autre part, l'importante victoire canadienne remportée sur les Allemands à Saint-Quentin, France (bataille de la Somme - 1916/11/19 - guerre 1914-1918), et à laquelle avaient participé de nombreux Canadiens, inspira profondément les autorités locales et le curé-fondateur de la paroisse, Mgr Eudore Martin, à commémorer le souvenir de cette victoire et la perte des soldats canadiens.

Voilà pourquoi le lieu dit Anderson Siding prit officiellement le nom de Saint-Quentin. On peut ainsi affirmer que la décision prise en 1919 quant au nom de notre ville est des plus symboliques et empreinte d'une valeur sentimentale.

Suzanne Coulombe
Ville de Saint-Quentin

Chapelle construite en 1911

Anderson en 1926

Permière grande église construite en 1916-1917, détruite par un incendie en 1944