GuideGuide
Jeux des aînés de l'Acadie 2014
Destination RestigoucheDestination Restigouche
Festival Western de Saint-QuentinFestival Western de Saint-Quentin
FaceBookFaceBook
 

Acériculture

Bien que l’acériculture fût présente dès le début de la colonisation, ce n’est qu’au cours des dernières années qu’elle est devenue florissante et l’un des importants piliers de l’économie locale.

À l’époque, les érablières étaient utilisées pour les besoins personnels et familiaux. Vers la fin de mars, le temps des sucres était arrivé. Chaussés de raquettes légères, les acériculteurs entaillaient les érables. Dans les premiers temps, l’entaille se faisait avec le coin de la hache, l’eau d’érable était recueillie dans des casseaux d’écorce et bouillie dans un grand chaudron. Pour transporter l’eau à la cabane, le sucrier fixait sur un traîneau un baril de cèdre. Une gelée blanche la nuit, suivie d’une journée ensoleillée favorisait une bonne coulée. Les beaux jours d’avril donnaient lieu à d’exubérantes parties de sucre. Avec l’évolution, on modernisa graduellement les appareils à bouillir l’eau d’érable; on installa des chaudières en métal, puis en plastique et enfin des boyaux.

 

Première sucrerie située au Jardine Brook

Usine de transformation du sirop

 

Les principaux arbres à produire du sirop sont les érables à sucre, les érables rouges et les érables argentés. Pendant la saison des sucres, un arbre moyen donne entre 35 et 50 litres de sève, qui produiront de 1 à 1.5 litre de sirop.

Il est important de mentionner que l’érable comporte plusieurs atouts. Il présente une importance commerciale exceptionnelle, source de précieux produits de bois, il alimente l’industrie du sucre d’érable et contribue à l’embellissement du paysage. Présentement, plus de 10 302 acres de peuplement d’érables sont exploités par plus d’une vingtaine d’acériculteurs. Les propriétaires des érablières entaillent annuellement 1 500 000 érables. Un regroupement en coopérative, La Coopérative des Producteurs de sirop d’érable du Nouveau-Brunswick Inc., a même développé sa propre marque de commerce, soit ‘Restigouche’ et a établi une usine d’embouteillage des produits.

L’érable est l’emblème arboricole du Canada et il occupe le centre du drapeau canadien. La Ville de Saint-Quentin est fière de porter le titre de La Capitale de l’Érable de l’Atlantique et, par la même occasion, posséder la plus grande érablière privée de l’Atlantique.